Retour

L’étude BIO-RESORT : Résultats cliniques à trois ans après traitement par des stents actifs fins, très fins et ultrafins dans les petites artères coronaires (présentée par Clemens Von Birgelen)


Il s’agit d’une sous étude de l’étude BIO-RESORT (1506 patients), qui est une étude de non-infériorité, multicentrique, randomisée, menée en double aveugle.

3514 patients ont été inclus et randomisés en 1 :1 :1 dans l’étude BIO-RESORT.
Le diamètre seuil pour définir une artère coronaire de petit diamètre était de 2,5 mm par angiographie.

3 types de stents actifs étaient utilisés.

  • Le stent « fin » à polymère durable libérant du Zotarolimus RESOLUTE INTEGRITY (ZES) (485 patients) (épaisseur de la maille= 91µm)
  • Le stent « très fin » à polymère biodégradable libérant de l’Everolimus SYNERGY (EES) (496 patients) (épaisseur de la maille= 74µm)
  • Le stent « ultrafin » à polymère biodégradable libérant du Sirolimus ORSIRO (SES), (525 patients) (épaisseur de la maille=60µm)

Le critère de jugement principal, après 3 ans de suivi est un critère composite incluant : la mortalité d’origine cardiaque, l’infarctus du myocarde en rapport avec la lésion traitée et le TLR.

Concernant le critère composite :  ZES (10%) EES (9,5%) et SES (7%). Il n’y avait pas de différence significative dans la comparaison entre les stents ZES et SES ni entre ZES et EES.

Néanmoins, il semble qu’il y a un bénéfice en termes de TLR au-delà de la 1ère année avec l’utilisation des stents ultrafins à polymère biodégradable (2.1%) en comparaison avec 5,3% pour ZES (p = 0.009, HR 0.40 (95% CI : 0,20-0,81). Par contre il n’y avait pas de différence entre ZES et EES (p=0.31, HR=0.74, (95% CI :0,41-1,34).



1

2

Bio-Resort, présentée lors de la session « EuroPCR 2019 Hot Line and Trial Update », 21 Mai 2019