Retour

La plastie tricuspide


  •  
  • L’essai TRILUMINATE, résultats préliminaire en attendant le suivi à 3 ans… G Nickenig,      

C’est une étude de faisabilité de la plastie tricuspide selon la technique percutanée de réparation bord à bord utilisant le dispositif TriClip™.

Il s’agit d’une étude prospective, à un seul bras, multicentrique, menée dans 21 centres aux Etats-Unis et en Europe, ayant inclus 84 patients avec IT modérée à sévère, symptomatique (NYHA ≥ 2), sous traitement médical optimal. Ont été exclus les patients avec valvulopathie significative du cœur gauche ou pulmonaire associée, une FEVG ≤ 20 % et une PAPs ≥ 65 mmHg.

Le critère principal de jugement était la diminution d’au moins un grade de l’IT. La sécurité était évaluée par un critère composite englobant Mortalité CV, IDM, AVC, Insuffisance rénale aigüe, chirurgie cardio-vasculaire urgente et évènements indésirables liés au dispositif.

Parmi les 84 patients inclus, le taux de succès technique était de 100 % et le taux de succès procédural de 91.6 %. Deux clips étaient nécessaires dans la majorité des cas, avec une implantation préférentielle sur les feuillets antérieur et septal (77 %).

A 30 jours, le critère principal de jugement était atteint chez 71 patients (86.6 %) et avec persistance d’une 57 % étaient porteurs d’une fuite modérée ou minime.

Concernant le statut fonctionnel, 80.5 % des patients étaient en classe NYHA I ou II à 30 jours, contre 25.6 % NYHA II à l’inclusion (p<0.0001). Le score KCCQ évaluant la qualité de vie était également significativement amélioré à 30 jours.

Le traitement percutané par TriClip™ a donc permis une réduction de l’importance de la fuite tricuspide, avec un bon profil de sécurité ainsi qu’une amélioration des symptômes d’insuffisance cardiaque et de la qualité de vie des patients.

Ce sont des données préliminaires à 30 jours, pour un suivi prévu de 3 ans ce qui fait de cette étude une étude de faisabilité

La question sur la place de la plastie tricuspide en cas de dysfonction VD nécessite certainement une réponse claire mais les résultats préliminaires témoignent qu’a la différence du VG, une dysfonction du VD ne contre indique pas cette technique, au contraire on espère définir jusqu’à quel cut off de la fonction du VD on peut réaliser une amélioration par le TTT percutané.