Retour

Nouveautés concernant les ballons actifs


  • L’étude BASKET SMALL2 :  Traitement des lésions de novo des coronaires de petit calibre (diamètre<3mm) 

C’est une étude prospective, randomisée, multicentrique (883 patients) de non infériorité qui a comparé les résultats cliniques à 12 mois de l’utilisation du ballon actif au paclitaxel versus le stent actif à Everolimus (Exigence) ou paclitaxel (Taxus Element). Le critère de jugement est composite: décès d’origine cardiaque, IDM non fatal et TVR à 12 mois.

Le critère composite (HR=0,97, (95% IC : 0,58-1,64, p=0,918) ainsi que le TVR  ne différaient pas entre les deux groupes (3,4%versus 4,5%, p=0,438) témoignant de la non infériorité de l’utilisation du ballon actif dans le traitement des lésions de novo dans les vaisseaux de petit diamètre en comparaison avec les stents actifs .

 

  • La méta-analyse DAEDALUS

C’est une méta-analyse incluant 10 études randomisées ayant comparé les stents actifs aux ballons actifs pour la réstenose intrastent (nu et actif) a été présentée au cours du congrès. Le taux de TLR à 360 J et 720 J est significativement plus élevé avec les ballons actifs mais il n’ y a pas de différences en ce qui concerne le critère composite de décès et IDM non fatal.

  • L’étude randomisée REVELATION

c’est une étude publiée le 16 Mai 2019 dans le JACC Cardiovascular Interventions et présentée à l’Europcr 2019,  incluant 120 patients. C’est une étude prospective randomisée et monocentrique (Amsterdam) réalisée chez des patients avec STEMI comparant stent actif et ballon actif au paclitaxel. Le critère de jugement primaire était la valeur de FFR à 9 mois. Il n’y avait pas de différence significative entre les deux groupes (p=0,27).

  • L’étude FIM LIMUS DCB 

C’est une étude randomisée (50 patients), multicentrique, publiée récemment dans le JACC Interventions, et discutée dans l’Europcr 2019, comparant les ballons actifs au paclitaxel (3µg/mm²) avec de nouveaux ballons actifs au Sirolimus (4µg/mm²) en cas de restenose intrastent actif. La perte luminale à 6 mois, critère de jugement primaire, était similaire entre les deux groupes, les évènements cliniques à 12 mois (thrombose de stent, décès cardiaque, TLR et restenose binaire) étaient également similaires entre les deux groupes.