graminées allergie

Tout savoir sur l’allergie aux graminées

Note ce post
Temps de lecture :4 Minute, 4 Seconde

L’allergie aux graminées est une réaction du système immunitaire face à certains types de pollens provenant des plantes herbacées. Les symptômes de cette allergie peuvent être très gênants et impacter la qualité de vie des personnes atteintes. Dans cet article, nous vous proposons de découvrir les principales caractéristiques de l’allergie aux graminées ainsi que les solutions pour soulager les symptômes.

Les graminées : qu’est-ce que c’est ?

Les graminées, également appelées Poaceae, sont une famille de plantes qui comprend environ 12 000 espèces et couvrent environ un quart de la surface terrestre. Comme leur nom l’indique, elles sont principalement composées d’herbes mais aussi de certaines céréales comme le blé, l’orge, le maïs ou encore le riz. La majorité des graminées sont anémophiles, c’est-à-dire que leur pollen est dispersé par le vent, ce qui favorise la propagation des allergènes.

Symptômes et diagnostic de l’allergie aux graminées

Les symptômes de l’allergie aux graminées

Les manifestations de l’allergie aux graminées sont similaires à celles d’autres allergies saisonnières. Les principaux symptômes incluent :

  • l’écoulement nasal (rhinorrhée), qui peut être clair ou jaune, et souvent accompagné d’éternuements;
  • la congestion nasale, qui peut provoquer une gêne respiratoire;
  • des démangeaisons et/ou rougeurs au niveau des yeux, du nez et de la gorge;
  • un larmoiement excessif des yeux (conjonctivite allergique);
  • dans certains cas, de l’asthme allergique, se traduisant par une toux sèche, des sifflements ou une sensation d’oppression thoracique.
Lire :  Les allergies saisonnières : mieux comprendre les symptômes et trouver des moyens de soulagement

Les symptômes de l’allergie aux graminées sont généralement plus intenses en fin de printemps et en été, période durant laquelle les plantes libèrent leur pollen. Toutefois, ils peuvent également être présents toute l’année dans certaines régions à climat doux.

Comment diagnostiquer l’allergie aux graminées ?

Le diagnostic de l’allergie aux graminées est basé sur une combinaison de facteurs dont l’examen clinique, l’anamnèse (recueil des antécédents médicaux) et des tests allergologiques. Parmi ces derniers, on retrouve :

  1. les prick-tests, qui consistent à déposer une goutte d’allergène sur la peau puis à pratiquer une légère piqûre à travers celle-ci;
  2. les tests sanguins, qui permettent de mesurer le taux d’IgE spécifiques (anticorps produits par l’organisme en réponse à un allergène) dans le sang;
  3. le test de provocation, qui consiste à exposer la personne aux allergènes suspectés afin d’observer si les symptômes se manifestent.

Une fois le diagnostic posé, il est essentiel de mettre en place un traitement adapté pour soulager les symptômes et améliorer la qualité de vie des personnes touchées par l’allergie aux graminées.

Prise en charge de l’allergie aux graminées

Éviter l’exposition aux pollens de graminées

Pour réduire les manifestations allergiques, il est recommandé de limiter autant que possible son exposition aux pollens de graminées. Voici quelques conseils pour y parvenir :

  • Consulter régulièrement les bulletins polliniques afin de connaître les périodes où la concentration de pollens dans l’air est plus élevée;
  • Aérer son logement tôt le matin ou tard le soir, moments où la quantité de pollens dans l’air est moins importante;
  • Laver fréquemment les cheveux, les vêtements et la literie pour éliminer les particules de pollen;
  • Porter des lunettes de soleil pour protéger les yeux du contact avec les pollens;
  • Éviter de jardiner ou de se promener dans des zones herbeuses durant les pics polliniques;
  • Faire sécher le linge à l’intérieur pour éviter qu’il ne capte les pollens présents dans l’air extérieur.
Lire :  La désensibilisation aux allergies : un traitement efficace pour retrouver sa qualité de vie

Traitement médicamenteux de l’allergie aux graminées

Différents médicaments peuvent être prescrits pour soulager les symptômes de l’allergie aux graminées. Parmi eux, on retrouve :

  1. Les antihistaminiques, qui bloquent l’action de l’histamine (substance responsable des manifestations allergiques) afin de réduire les démangeaisons, l’éternuement et le larmoiement;
  2. Les corticoïdes par voie nasale, qui ont un effet anti-inflammatoire et permettent de diminuer la congestion nasale;
  3. Les décongestionnants, qui agissent sur les vaisseaux sanguins en resserrant leurs parois pour dégager les voies nasales;
  4. Les collyres antiallergiques, qui aident à apaiser les irritations et les rougeurs oculaires.

Immunothérapie : une solution de fond contre l’allergie aux graminées

L’immunothérapie, également appelée désensibilisation, consiste à administrer progressivement des doses croissantes d’allergènes à la personne allergique afin de modifier la réponse immunitaire et de diminuer les réactions allergiques. Ce traitement peut être réalisé sous forme de comprimés ou de gouttes sublinguales, ou encore par injections sous-cutanées. Il est généralement proposé aux personnes dont les symptômes ne sont pas suffisamment soulagés par les traitements médicamenteux classiques, ou qui présentent des effets secondaires indésirables à ces derniers. L’immunothérapie peut être très efficace pour réduire les manifestations de l’allergie aux graminées, mais elle doit être pratiquée sous la supervision d’un allergologue et suivie pendant plusieurs années afin d’obtenir des résultats durables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

nez de femme Post précédent Comment affiner son nez : astuces pour maigrir cette partie du visage
grain de beauté qui démange Prochain post Grain de beauté qui gratte : ce qu’il faut savoir
Total
0
Share