Bradycardie fœtale : causes et conséquences

bradycardie fœtale

La bradycardie est une condition définie comme une réduction de la fréquence cardiaque en dessous de 60 battements par minute. La bradycardie  fœtale survient notamment lorsque le fœtus a un rythme cardiaque trop bas, mais qui est le plus souvent temporaire Les symptômes comprennent une fréquence cardiaque fœtale inférieure à 110 battements par minute.

Causes et conséquences de la bradycardie fœtale

Une cause majeure de bradycardie  fœtale est la prise d’analgésiques par la mère pendant le travail. Ces médicaments comprennent les analgésiques, les hormones synthétiques et les médicaments injectés par voie intrarachidienne ou péridurale.

Parmi les autres causes de bradycardie fœtale , mentionnons l’hypotension artérielle maternelle et la compression du cordon ombilical . En fait, lorsque le fœtus ne reçoit pas suffisamment d’oxygène, il peut y avoir des troubles qui conduisent à une bradycardie néonatale . Parfois, la compression ombilicale et la bradycardie fœtale peuvent devenir graves et même mettre la vie du nouveau-né en danger, mais les médecins la maîtrisent généralement et la résolvent par divers types d’interventions. Cependant, lorsque la vie du bébé est en danger, une intervention chirurgicale peut également être pratiquée pour redonner de l’oxygène au fœtus et augmenter le rythme cardiaque.

D’autres  causes de bradycardie  fœtale  peuvent inclure des maladies maternelles telles que le  lupus , une maladie auto-immune qui peut provoquer  des arythmies cardiaques chez le fœtus  et la mère. De plus, l’hypothyroïdie de la mère  peut également causer ce trouble.

Quant aux conséquences de la bradycardie  fœtale , il faut dire que le personnel de santé est en mesure de résoudre les cas de détresse fœtale grâce à une surveillance continue du fœtus. Cependant, il ne manque pas de cas dans lesquels les arythmies fœtales conduisent à un handicap du fœtus, avec des cas conséquents d’avortement thérapeutique. Souvent, cependant, la bradycardie fœtale est temporaire et résoluble.

Lire :  Le Holter ECG : qu'est-ce que c'est, à quoi ça sert et comment le faire

Lorsque la cause de la bradycardie fœtale concerne notamment les médicaments, nous intervenons en administrant à la mère des médicaments antagonistes qui agissent souvent rapidement en normalisant le rythme cardiaque fœtal .

Grâce à un examen cardiographique par ultrasons, un test qui utilise des ondes sonores ou des ultrasons, le médecin peut déterminer si le cœur est structurellement sain et peut également déterminer si le cœur se contracte suffisamment pour favoriser une circulation optimale. En dehors de la bradycardie, en effet, il peut parfois arriver de détecter d’autres types de rythmes anormaux au cœur du fœtus comme la tachycardie, qui est un rythme cardiaque excessif.