Névralgie pudendale

Névralgie pudendale : Comprendre les causes et les traitements

Note ce post
Temps de lecture :2 Minute, 50 Seconde

La névralgie pudendale est une affection douloureuse qui touche le nerf pudendal. Ce nerf, essentiel pour la qualité de vie, car il contrôle les muscles pelviens et la sensibilité des organes génitaux, peut être à l’origine de douleurs intenses lorsqu’il est comprimé ou irrité. Dans cet article, nous vous proposons d’en apprendre plus sur cette pathologie, ses causes et les traitements disponibles.

Les symptômes de la névralgie pudendale

Les personnes souffrant de névralgie pudendale peuvent présenter divers symptômes, dont :

  • Douleur dans la région pelvienne, pouvant irradier vers les fesses, les cuisses ou les organes génitaux;
  • Inconfort lors de la position assise prolongée;
  • Sensations anormales au niveau du périnée, comme des brûlures, des picotements ou des engourdissements;
  • Troubles sexuels (dysfonction érectile, douleurs durant les rapports);
  • Troubles urinaires et digestifs.

Ces symptômes peuvent varier en intensité et en fréquence, et ils sont souvent accentués par certains mouvements ou positions.

Les causes de la névralgie pudendale

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine d’une névralgie pudendale :

La compression du nerf

Le nerf pudendal peut être comprimé en différents points de son trajet, notamment au niveau des tunnels fibreux par lesquels il passe. Cette compression peut résulter, entre autres, de :

  • Mauvaises postures;
  • Pratique intensive de certaines activités sportives (cyclisme, équitation);
  • Traumatismes ou chirurgies pelviennes;
  • Grossesse et accouchement.
Lire :  Comprendre la perte d'urine chez la femme

L’inflammation du nerf

Une irritation du nerf pudendal due à une inflammation des tissus qui l’entourent peut également provoquer des névralgies. Les causes possibles incluent :

  • Infections urinaires ou génitales répétées;
  • Maladies auto-immunes;
  • Endométriose.

Les traitements de la névralgie pudendale

Le traitement de la névralgie pudendale dépend de sa cause et de la sévérité des symptômes. Parmi les options thérapeutiques, on retrouve :

Le traitement médicamenteux

Pour soulager la douleur, plusieurs types de médicaments peuvent être prescrits :

  • Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) pour réduire l’inflammation;
  • Antidouleurs (paracétamol, tramadol) pour atténuer la douleur;
  • Anticonvulsivants ou antidépresseurs tricycliques pour agir sur la transmission nerveuse de la douleur.

Les infiltrations de corticoïdes

Ces injections, réalisées sous contrôle radiologique, permettent de diminuer l’inflammation et d’améliorer la mobilité du nerf pudendal. Elles sont généralement prescrites lorsque les médicaments se révèlent insuffisants.

La kinésithérapie

Des séances de kinésithérapie peuvent être recommandées afin de :

  • Réduire les tensions musculaires qui compriment le nerf;
  • Améliorer la posture et les mouvements des patients;
  • Renforcer les muscles pelviens.

L’électrostimulation transcutanée

Cette technique consiste à appliquer des impulsions électriques sur la peau, au niveau de la zone douloureuse, afin de stimuler les fibres nerveuses et de soulager la douleur. Elle peut être proposée en complément d’autres traitements ou lorsque ceux-ci ne sont pas efficaces.

Les interventions chirurgicales

En cas de compression du nerf pudendal résistant aux autres traitements, une intervention chirurgicale peut être envisagée. Elle vise à libérer le nerf des structures qui l’entourent et le compriment, notamment en sectionnant les ligaments responsables de la compression.

Lire :  Comment se débarrasser du smegma : conseils d'hygiène pour hommes et femmes

Enfin, il est essentiel d’adapter son mode de vie pour prévenir ou limiter les douleurs liées à la névralgie pudendale : éviter les activités sportives à risque, adopter une bonne posture, pratiquer des exercices de relaxation et étirements régulièrement, etc. C’est en agissant sur ces différents aspects que les patients peuvent espérer retrouver une meilleure qualité de vie.

Questions – réponses

  1. Qu'est-ce que la névralgie pudendale ?

    La névralgie pudendale, également connue sous le nom de compression du nerf pudendal, est une condition caractérisée par une douleur pelvienne chronique causée par une irritation ou une lésion du nerf pudendal. Ce nerf s'étend de l'arrière du bassin à la région génitale, y compris l'anus, le vagin et le pénis.

  2. Quels sont les symptômes et les causes de la névralgie pudendale ?

    Les symptômes de la névralgie pudendale comprennent des douleurs lancinantes, brûlantes ou lancinantes dans les fesses, le périnée et la région génitale. La douleur peut être plus intense en position assise. Les causes de cette condition peuvent inclure des activités qui exercent une pression constante sur la région pelvienne, une tension sur le nerf provenant des muscles et des ligaments environnants, des complications de chirurgies, des traumatismes lors de l'accouchement, des infections, des maladies ou d'autres facteurs.

  3. Comment diagnostique-t-on la névralgie pudendale ?

    Les professionnels de la santé utilisent un examen physique et d'autres tests pour diagnostiquer la névralgie pudendale. Ils évaluent les symptômes, effectuent un examen vaginal ou rectal pour évaluer la pression sur le nerf pudendal, utilisent des techniques d'imagerie comme l'IRM pour identifier les problèmes, réalisent des tests d'électromyographie pour évaluer la fonction nerveuse, et peuvent également effectuer des blocages nerveux pour confirmer le diagnostic.

  4. Quels sont les traitements pour la névralgie pudendale ?

    Les options de traitement pour la névralgie pudendale comprennent la physiothérapie, les changements de mode de vie, les médicaments et, dans certains cas, la chirurgie. La physiothérapie peut aider à détendre et à étirer les muscles qui causent la douleur. Les changements de mode de vie peuvent inclure l'évitement d'activités qui aggravent la douleur, l'utilisation d'oreillers spéciaux pour soulager la pression et l'adoption de bonnes pratiques intestinales. Les médicaments tels que les analgésiques, les stabilisateurs nerveux et les antidépresseurs peuvent être prescrits pour soulager la douleur. La chirurgie de décompression du nerf pudendal peut être envisagée dans les cas graves.

  5. Peut-on prévenir la névralgie pudendale ?

    Bien qu'il ne soit pas toujours possible de prévenir la névralgie pudendale, certaines mesures peuvent aider à réduire le risque de douleur au nerf pudendal. Éviter les activités qui exercent une pression constante sur la région pelvienne, alterner les positions assises et debout, utiliser des oreillers spéciaux pour soulager la pression et adopter de bonnes pratiques intestinales peuvent contribuer à réduire le risque.

  6. Quel est le pronostic de la névralgie pudendale ?

    Il n'existe pas de remède définitif pour la névralgie pudendale, et le but du traitement est de minimiser les symptômes. Les symptômes peuvent varier d'une personne à l'autre, et ils peuvent ne jamais disparaître complètement. Il est important de consulter un fournisseur de soins de santé pour obtenir un diagnostic précis et un plan de traitement adapté à votre situation.

  7. Comment gérer la vie quotidienne avec la névralgie pudendale ?

    La douleur chronique au nerf pudendal peut avoir un impact sur la vie quotidienne. Il est recommandé de demander l'aide d'un fournisseur de soins de santé pour trouver un soulagement de la douleur et gérer les effets sur les relations, les activités et le bien-être émotionnel. Des traitements tels que la physiothérapie, les médicaments et les changements de mode de vie peuvent aider à améliorer la qualité de vie.

  8. Quand devrais-je consulter un fournisseur de soins de santé ?

    Si vous ressentez des douleurs pelviennes ou génitales, il est recommandé de consulter un fournisseur de soins de santé. La névralgie pudendale non traitée peut entraîner une augmentation de la douleur et une limitation des activités. Vous devriez également consulter un professionnel de la santé si vous ressentez des symptômes tels que des sensations de picotement, une sensation d'objet coincé dans l'anus, des problèmes urinaires ou des dysfonctionnements sexuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

radio d'un doigt cassé Post précédent Comprendre les fractures du doigt et les solutions pour bien guérir
plateau de saucissons Prochain post Le saucisson et la grossesse : ce qu’il faut savoir
Total
0
Share