Insuffisance tricuspide : causes, symptômes et traitement

tricuspide

Définition

Insuffisance tricuspide : définition et généralités

Parmi les maladies des valves cardiaques, la défaillance fonctionnelle de la valve tricuspide est assez fréquente et est secondaire à la dilatation du ventricule droit. Moins fréquente cependant est la constatation d’une insuffisance organique (ou primitive) congénitale ou acquise à la suite d’une maladie rhumatismale, généralement associée à d’autres pathologies et/ou facteurs étiologiques.

causes

Insuffisance tricuspide : principales causes

La dilatation du ventricule droit provoque un déplacement des muscles papillaires, une tension excessive sur les cordons tendineux et une dilatation de l’anneau tricuspide. L’hypertension artérielle pulmonaire, primaire ou secondaire à une maladie de la valve mitrale, une cardiopathie congénitale, une cardiopathie pulmonaire chronique, est le facteur responsable de la dilatation du ventricule.
Les symptômes

Insuffisance tricuspide : symptômes les plus courants

Fatigue facile, asthénie, tensions abdominales et douleurs dues à la distension hépatique, les principaux symptômes de l’insuffisance tricuspide fonctionnelle sont ceux liés à l’hypertension de la circulation systémique. L’insuffisance de la tricuspide se manifeste également par l’aggravation des signes souvent préexistants de décompensation droite.
Diagnostic

Comment la diagnostiquer ?

Le souffle holosystolique, lorsqu’il est audible à l’auscultation, est utile dans le diagnostic différentiel de l’insuffisance mitrale. Avec l’aggravation de la décompensation, le foie devient dur à la palpation, il existe un œdème périphérique et fréquemment une ascite.
L’électrocardiogramme (ECG) détecte les signes de dilatation de l’oreillette droite s’il existe un rythme sinusal, sinon il enregistre un rythme de fibrillation auriculaire. S’il existe une hypertension pulmonaire, le tracé révèle des anomalies bien précises.
La radiographie pulmonaire montre une cardiomégalie et une dilatation de l’oreillette droite.
L’échocardiogramme Doppler couleur est utilisé en cas d’insuffisance primaire pour identifier l’anomalie responsable du défaut valvulaire, pour quantifier la
Se soucier

Lire :  La dissection de la carotide

Insuffisance tricuspide : traitements et remèdes

Le traitement de l’insuffisance secondaire implique l’utilisation de médicaments diurétiques à forte dose, capables de réduire l’étendue de la régurgitation. Des vasodilatateurs veineux peuvent aussi parfois être utilisés. Si le traitement médical n’est pas suffisant, la chirurgie d’annuloplastie doit être utilisée ; il est rarement nécessaire de remplacer la valve par une prothèse biologique.